Le double mariage de Chateaubriand

Pour la première fois, deux historiens, Théotiste et Alfred Jamaux, consacrent un livre complet et définitif à cet épisode mythique de la vie de Chateaubriand.

Collection « Bibliothèque Chateaubriand », n° 7

14,50 

L’histoire lui a prêté d’inoubliables maîtresses : c’est la légende d’un ­Chateaubriand couvert de femmes ! Certes, il eut pour égérie Juliette Récamier, qui fut souvent regardée comme la plus belle femme de l’Empire. Mais il eut pour épouse légitime Céleste Buisson de la Vigne, avec laquelle il partagea, officiellement, 55 années de mariage. Ce qui n’empêcha pas le célèbre écrivain de se présenter, dans les Mémoires d’outre-tombe, comme l’homme de la terre le moins fait pour le mariage. Or, par une ironie du sort, aux pires temps de la Révolution, Chateaubriand a été marié deux fois : d’abord par un prêtre non assermenté, puis par un prêtre assermenté ! Autrement dit, un mariage clandestin puis un mariage officiel. Et, entre-temps, un séjour en prison pour le futur écrivain, coupable du « rapt » de sa future épouse, qui n’était pas encore majeure…

Alfred et Théotiste Jamaux

À partir de leurs recherches dans les Archives, Alfred et Théotiste Jamaux ont réalisé diverses études sur des pans d’histoire bretonne. Ils se sont tout particulièrement intéressés à
Chateaubriand et à Victor Hugo. Pour la première fois, les deux historiens consacrent un livre complet et définitif à cet épisode mythique de la vie de Chateaubriand.
Du même auteur : Alfred Jamaux, Victor Hugo en Bretagne, éditions Cristel.

Informations complémentaires

ISBN

Nombre de pages

Format

Couleur

UGS : 978-2-84421-134-7-1 Catégories : , , ,

Nos collections